Tout savoir sur l’assurance pour un véhicule récréatif

Par

Les véhicules récréatifs, ou VR, comprennent une vaste gamme de motorisés répartis par classes : Classe A, B et C. Votre assurance VR dépendra de la classe de votre véhicule, de la quantité d’utilisation que vous en faites, si vous y vivez à temps plein et bien d’autres facteurs.

  • Classe A : Cette classe comprend des modèles tels que l’autocar de luxe, l’autobus reconverti et l’autocar de tourisme. Ces véhicules peuvent mesurer jusqu’à 75 pieds de long.
  • Classe B : Il s’agit de la plus petite catégorie de véhicules récréatifs. Ces véhicules n’ont pas de cabine, et peuvent également inclure des caravanes, des remorques de voyage et des camping-cars de type camionnette.
  • Classe C : Ce groupe comprend les véhicules dont la partie conduite du véhicule récréatif et la partie camping-car s’étend au-dessus de la zone de la cabine. Cette classe comprend les véhicules à sellette d’attelage.

Que couvre l’assurance VR ?

L’assurance VR couvre bon nombre des risques semblables à ceux de l’assurance automobile, y compris les risques de collision, la garantie tous risques et la responsabilité civile. Vous pouvez également obtenir une protection supplémentaire pour vos effets personnels à bord, l’équipement et les accessoires qui y sont fixés tels que les auvents et les antennes satellites. Selon la compagnie d’assurance que vous choisissez, vos options de couverture supplémentaires peuvent inclure :

  • Couverture de remplacement du sinistre total
  • Couverture camping et vacances
  • Dépenses d’urgence
  • Remorquage et couverture routière
  • Protection à temps plein si votre VR est votre résidence permanente
  • Couverture des automobilistes non assurés et sous-assurés

De quelle façon l’assurance VR fonctionne-t-elle ?

L’assurance VR vous protège, en tant que propriétaire d’un véhicule récréatif, contre les frais remboursables excessifs en cas de sinistre ou si vous êtes responsable d’un accident occasionnant des blessures corporelles ou des dommages matériels. Elle peut également vous indemniser de vos frais en cas de panne routière.

À titre d’exemple concernant le fonctionnement de l’assurance VR, considérons quelques accidents ou problèmes que vous pourriez rencontrer avec votre motorisé lors de vos vacances. Votre assurance VR pourrait vous couvrir de la façon suivante :

Situation #1

Si vous avez une assurance automobile non assurée ou sous-assurée et qu’un autre conducteur entre en collision avec vous mais qu’il n’est pas assuré, votre compagnie d’assurance paiera pour vos dommages. Le montant de l’indemnité que vous recevrez dépendra du montant des dommages, du montant de votre franchise et des limites fixées dans votre police.

Situation #2

Si vous êtes responsable d’un accident, l’autre conducteur déposera une réclamation auprès de votre compagnie d’assurance. Votre assureur paiera la réclamation jusqu’à hauteur des limites de votre police d’assurance responsabilité. Vous paierez de votre poche les frais de tout dommage, blessure, frais juridiques ou jugement excédant les limites fixées dans votre police.

Situation #3

Si votre VR est en panne après un accident et doit être remorqué, votre assurance couvrira une partie ou la totalité des frais de remorquage.

Situation #4

Si votre VR est volé, si un animal cause des dommages à votre VR ou s’il est endommagé lors d’une tempête de grêle, votre assurance multirisque couvrira vos pertes, une fois votre franchise établie, à la hauteur des limites que vous avez établies dans votre police.

Combien coûte l’assurance VR ?

Le coût de l’assurance VR variera considérablement, en fonction de plusieurs facteurs clés :

  • Si votre VR est un modèle de classe A, B ou C, la classe A est la plus dispendieuse, suivie de la classe C, tandis que les VR de classe B sont les moins coûteux à assurer
  • Que vous utilisiez votre VR à l’occasion ou que vous viviez dans le VR à temps plein
  • Vos antécédents de conduite et vos antécédents en matière d’accidents ou de sinistres
  • Les limites que vous fixez pour votre police, ainsi que les montants de franchise. Par exemple, vos coûts globaux seront moins élevés si vous choisissez des franchises élevées, mais vous aurez également des coûts plus élevés à payer de votre poche si vous devez présenter une demande de règlement
  • Les avenants supplémentaires ou les protections additionnelles que vous voulez ajouter, comme la protection pour vos effets personnels, le remorquage et l’assistance routière, etc.

À titre de référence, un VR de catégorie A peut coûter environ 2 000 $ par année ou plus à assurer, tandis qu’un VR de catégorie B peut coûter entre 1 000 $ et 2 000 $.

Pourquoi l’assurance VR est-elle importante ?

L’assurance VR est une couverture essentielle en raison de l’investissement important que vous avez fait lors de l’achat de votre motorisé. C’est également utile parce qu’il s’agit de gros véhicules qui peuvent causer des blessures graves et des dommages importants à d’autres véhicules et aux biens en cas d’accident.

Considérez également que si vous achetez un nouveau VR dont le coût varie de 30 000 $ à plus de 200 000 $ et que vous n’avez pas souscrit une assurance de remplacement complet, vous pouvez vous retrouver avec des coûts importants si ces coûts sont cumulés dans un accident.

L’assurance VR est-elle obligatoire ?

Comme l’assurance auto, l’assurance VR est obligatoire. Un montant minimum d’assurance responsabilité civile est exigé et une couverture des automobilistes non assurés et sous-assurés est parfois requise. Les limites d’assurance collision et d’assurance tous risques sont déterminées par vous, le consommateur. N’oubliez pas de tenir compte de la façon dont vous couvrirez vos frais si vous êtes victime d’un accident et que vous ne bénéficiez pas d’une couverture adéquate.

You may also like

Populaires